De la conscience de soi à l’estime de soi.

Estimation de soi : Les trois composantes essentielles.

On pourrait définir l’estime de soi comme la capacité à reconnaître sa propre valeur et à l’accepter. Christophe André et François Lelord* reconnaissent ces trois éléments qui la composent :

  • L’amour de soi
  • La vision de soi
  • La confiance en soi

C’est l’équilibre entre ces réalités interdépendantes qui permettent de fonder, de renforcer et de stabiliser l’estime soi.

Quels ancrages ?

  • L’amour de soi est naturel à celui qui dans l’enfance a reçu des nourritures affectives qualitatives et cohérentes.
  • Ce sont les attentes (conscientes ou non), les projections (inconscientes) sur l’enfant qui vont venir participer aussi à la construction de la vision que l’enfant va imprimer de lui-même. Au fil des interactions, il va se positionner plus ou moins librement ou va s’adapter de manière à trouver la nourriture affective qui lui est disponible dans son contexte familial, social.
Conscience de soi
  • Les théories de l’attachement sont venues confirmer ce besoin de signaux positifs et stables reçus par l’enfant comme ressources internes (intégrées et disponibles) pour pouvoir aller explorer. Les apprentissages lors d’expériences significatives (oser, persévérer, accepter de perdre… ) vont venir forger la confiance en soi.

Pour cela des processus physiologiques privilégiés vont venir servir de support à ce développement, le circuit de la récompense*

Quels sont les bénéfices pour la personne ?

  • La lecture ajustée de l’adage « Charité bien ordonnée commence par soi », nous fait comprendre , qu’un Amour de soi, ouvre la porte à l’amour des autres. Épanouis au milieu des autres, il est plus facile de supporter critiques ou situations de rejet que la vie sociale impose forcément une fois ou l’autre.
  • Se voir avec justesse (compétences et manques) sans jugement rend plus résistant aux obstacles que les aléas de la vie nous proposent.
  • Confiante, dans le quotidien personnel ou professionnel, la personne se remettra plus rapidement et plus facilement d’un échec, de traverser un e perte.

Et si elle vient à manquer ?

  • Quand il est difficile de trouver une part de soi à aimer, la capacité à se laisser apprécier par les autres peut également être inaccessible. Peut s’ancrer la conviction de n’être jamais à la hauteur des situations.
  • L’image de soi peut être médiocre, même en cas de réussite scolaire, professionnelle ou familiale selon la représentation qu’on a élaboré. Une vision négative de soi, nous enlève l’audace pour poser des choix existentiels. Le conformisme reste alors plus confortable, suivre l’avis des proches plus facile et en revanche la persévérance dans les choix personnels peut manquer.
  • Dans l’action, le manque de confiance en soi inhibe, fait hésiter, incite à l’abandon.

L'estime de soi passe par la conscience de soi.

Premièrement, observer et reconnaître que nos qualités ne sont pas disponibles en permanence et que bien des choses ne reposent pas sur nous , est un élément très libérateur.

La psychologie cognitive nous l’apprend, et les neurosciences le confirment : Savoir que nous (notre cerveau et partant, tout notre être…) avons la possibilité d’évoluer donc de développer des facultés,  apporte en plus une formidable espérance. 

Psychothérapie

Par ailleurs, développer l’habitude de s’observer être, s’observer agir, s’observer interagir en évitant le jugement sur soi, culpabilisant, (sans se déresponsabiliser!) est un chemin possible et très prometteur : la conscience de soi dans l’instant.

Certes, il n’est pas toujours agréable de se voir colérique, impulsif, honteux, angoissé… et pourtant la première porte vers le changement c’est de consentir à ce qui est et de rester avec.

Le Dr Vittoz ne disait pas en vain : « Veuillez ce qui vous arrive. » Mes amies coach ont souvent cette parole : « …et c’est OK ! » , nous les Vittoziens concluons souvent par … « C’est ! »

Avec Vittoz agir pour l'estime de soi

La cure Vittoz propose de prendre ce chemin, en ouvrant de nouvelles voies inexplorées dans vos circuits neuronaux par la répétition de pratiques sommes toutes assez simples et accessibles à tous.

Alors, je me réjouis toujours de voir les personnes que j’accueille en thérapie d’en prendre conscience mais surtout de l’expérimenter pour eux-même. Elle deviennent actrice de leur propre guérison. C’était bien le souhait de Roger Vittoz. Proposer des moyens à la personne pour qu’elle s’offre sa propre croissance. Je ne me sens pas soignante, je me sens passeuse et quand l’espace de parole et d’expérimentation que je propose permet cela alors, je me sens pleinement à ma place, émue et reconnaissante et je continue de nourrir ma propre estime. Quelle chance !

Et pour les enfants ?

Une chance aussi est de proposer cela aux plus jeunes.

Les premières années de vie sont idéales pour découvrir cette accès à la conscience de soi.

Elle peut paraître naturelle chez l’enfant. Pourtant la plupart des enfants que je reçois en cabinet semblent devenir très tôt des « cérébraux ». Heureusement, il y a alors encore beaucoup de souplesse, sauf traumas complexes.

Avec ma consœur Blanche Renard nous proposons aux enfants du primaire au sein de la maison Familya des moments privilégiés pendant les petites vacances pour expérimenter de façon ludique cette conscience de soi, fortifiante.

Il s’agit aussi de leur apprendre à reconnaître les signaux émotionnels, les indicateurs de leurs besoins afin d’apprendre à y répondre de la façon la plus autonome possible.

stage estime de soi Familya Bordeaux

Calendrier des "Stages Estime de soi – Enfant"
( 8 à 11 ans)

25 et 26 octobre 2023 

21 et 22 février 2024 

17 et 18 avril 2024

8 et 9 juillet 2024

de 10h à 17h à la Maison Familya de Bordeaux – 10 rue Charles Gounod – Talence

Sources

L’estime de soi – Christophe André  – Dans Recherche en soins infirmiers –  2005/3 (N° 82)2005/3 (N° 82), pages 26 à 30

L’estime de soi – S’aimer pour mieux vivre avec les autres – Christophe André – François Lelord – Ed. Odile Jacob, Paris, 1999.